Église Bonne Nouvelle

Remet ton fardeau à Jésus

Par Luc Desjardins
Remet ton fardeau
Jésus nous invite lui-même à aller vers lui aujourd’hui


MATTHIEU 11:28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. 30 Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Trad. Parole vivante : 28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et accablés, vous qui êtes déprimés, parce que vous ployez sous un fardeau trop lourd, et je vous donnerai du repos. 29 Acceptez de vous laisser diriger par moi et mettez-vous à mon école, car, de tout mon cœur, je suis doux et humble. Ainsi votre vie trouvera son épanouissement dans le repos. 30  Oui, mon joug est utile et la charge que je vous impose est légère. 

Waw!!! Jésus nous invite lui-même à aller vers lui aujourd’hui!

Dans l’A.T. les Israelites étaient invités à louer et adorer Dieu, mais il fallait garder sa distance. Pendant des siècles le peuple juif ne pouvait pas vraiment venir auprès de Dieu (sauf Énoch, Abraham ou Moïse qui ont eu avec Dieu un contact personnel) – sinon, dans la dispensation des 10 commandements, il y avait des lois très strictes qui les tenaient à distance.
Il y avait le souverain sacrificateur qui était autorisé (1 fois par année) à aller dans le lieu très saint afin de faire le sacrifice d’un bouc pour le pardon des péchés du peuple. Beaucoup de personnes au cours de l’histoire ont  voulu s’approcher de Dieu au travers d’un quelconque système religieux, mais toutes les tentatives humaines ont toujours échoué!
L’être humain crée à l’image de Dieu ne pourras jamais atteindre le ciel par ses propres forces, ses propres œuvres ou mérite personnels, peu importe la religion qu’il sert pour l’atteindre. 550 ans av. J.-C. Dieu a promis dans Zach. 2:10
Pousse des cris d'allégresse et réjouis-toi, Fille de Sion! Car voici, je viens, et j'habiterai au milieu de toi, Dit l'Éternel.”
Quelques siècles plus tard, Jésus-Christ est né au milieu de nous. Il est “Emmanuel” - Dieu avec nous! Jean 14:6 “Jésus ... dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” Jésus a ouvert le chemin vers Dieu par Sa mort à la croix du Calvaire.
En payant pour nos péchés par Son sang, Il a ôté la barrière du péché afin que le chemin du ciel soit ouvert pour quiconque croît en lui.
Le fait que Jésus invitait les gens à venir à lui pour être soulagé de leurs fardeaux, de leurs fautes, de leurs maladies, était quelque chose de nouveau. Jésus! L’Emmanuel, le Dieu avec nous, invitait les malheureux à s’approcher de Lui!
Qui peut venir à Lui ce matin?
Pour répondre correctement à cette question, jetons un regard de réflexion sur les évangiles. Plusieurs personnes sont venues à Jésus pour des raisons différentes ou similaires! Quand une personne arrivait près de Jésus avec une confiance totale en Lui, elle n’était jamais déçue, bien au contraire!
  • Le centenier et son serviteur. Mt 8:5-13, Luc 7 :1-10
  • L’homme possédé d’un esprit impur. Marc 5 :1-15
  • La femme atteinte d’une perte de sang depuis 12 ans. Marc 5 :25-29
  • Luc 15 :1 Les employés des impôts et les pécheurs s’approchaient tous de Jésus pour l’écouter.
  • Nicodème (un chef religieux) est allé vers Jésus pour des questions existentielles. Jean 3
  • Une femme pécheresse avec son flacon de parfum où Jésus a enlevé le fardeau de sa culpabilité, de sa honte et de ses péchés. Luc 7 :37-50
  • La femme courbée depuis 18 ans.  Luc 13 : 11-13
C’est en présence de Jésus que nos situations, nos problèmes, nos blessures et ce qui nous écrasent prennent une tout autre allure!
1. Venez à moi, vous tous qui êtes :
a)   Fatigués! Gr. = kopiao = être las, épuisé (par un dur travail ou des fardeaux, ou du chagrin).
 
b)   Chargés! (frappé par l’épreuve), accablés, opprimés, déprimés,  découragés, démoralisé, désespéré ou liés par quelque chose qui vous garde prisonnier dans votre âme!
Quelqu’un a dit : «Être dans un état de fatigue, crouler sous les problèmes qui n’arrivent qu’à nous (on dirait des problèmes personnalisés, faits sur mesure pour nous), être envahi par des pensées sombres, être au bout du rouleau, être dans une impasse, avoir l’impression que tout est confus dans votre vie! Est-ce que ça vous arrive?
 
Alors, j’ai une excellente pour chacun de nous! Nos difficultés nous positionne favorablement face à Jésus pour qu’il nous démontre son amour, sa grâce toute suffisante et sa puissance. Cet état, cette condition dans laquelle nous nous trouvons est l’occasion pour Dieu de vous faire entrer dans votre repos si vous mettez votre confiance en Lui.»
 
Jésus exprime son désir de rencontrer ceux qui sont fatigués et chargés. Il veut nous donner son repos qui s’exprime dans une confiance totale en Lui. Son repos est la promesse pour tous ceux qui sont fatigués et chargés.
 
 
Venez à moi nous dit Jésus!
 
c)   Je vous donnerai du repos!
 
Car nous qui avons cru, nous entrons dans le repos …  Appliquons-nous donc à entrer dans ce repos-là …  Hé 4:3, 11
 
Esaïe 30:15  Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël : C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force.
 
C’est en Jésus que nous avons tout ça!
 
Se tenir dans un état de repos, c’est refuser de nous laisser troubler par les difficultés ou les situations, en apparence insolubles ou insurmontables, c’est être persuadé « que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu » Rom 8:28.
C’est aussi se décharger sur lui de « tout notre souci » 1Pi 5:7. Voulons-nous réellement Jésus ou préférons-nous résoudre nos problèmes par nous-mêmes ?
 
La tranquillité de l’âme en Jésus, qui est source de notre force, c’est la paix de Dieu qui surpasse tout ce que nous pouvons concevoir et qui garde nos cœurs et nos pensées quand nous exposons nos besoins à Dieu (Ph 4:6-7).
 
Le croyons-nous vraiment ou bien, aussitôt que notre prière est achevée, nous recommençons à nous angoisser ?
 
La confiance (foi), c’est cette profonde conviction qui nous encourage à nous approcher de Jésus (notre bon berger) pour recevoir sa miséricorde et son secours au bon moment Héb. 4:16
 
Désirons-nous Jésus de tout notre cœur ou doutons-nous qu’il puisse intervenir dans nos difficultés et nos handicaps ?
 
Aujourd’hui encore, comme au temps d’Israël, l’ennemi de nos âmes  s’acharne à nous déstabiliser en tant que croyant, à essayer de nous affaiblir et de nous éloigner du Seigneur Jésus. Il conspire contre nos temps de prières et de méditation de la Parole de Dieu.
 
Il multiplie les causes de troubles et les difficultés, il s’ingénie à susciter des sentiments d’inquiétude et à semer le doute quant aux promesses formelles du Seigneur. Au contraire, Jésus affirme : « Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix ». Il ajoute aussi : « Que votre cœur ne soit pas troublé, ni craintif » Jean 14:27. Si nous le laissons agir à sa manière (parce que Dieu est souverain), nous allons bénéficier d’un réel repos dans notre âme.
Jésus désire nous libérer (nous soulager) du joug :
-      Du péché, de la honte et de la culpabilité.
-      Du découragement et du désespoir!
-      De l’épuisement et de l’asservissement!
-      De de nos craintes et de ce qui nous parait impossible!
-      De l’inquiétude et des mauvaises habitudes.
-      Des difficultés et des impasses humainement impossibles à régler.
-      Des blessures émotionnelles et des liens spirituels.
2. Jésus nous invite à prendre son joug sur nous et à apprendre de lui
MATTHIEU 11:29 Acceptez de vous laisser diriger par moi et mettez-vous à mon école, car, de tout mon cœur, je suis doux et humble. Ainsi votre vie trouvera son épanouissement dans le repos. Parole vivante
Prendre le joug de sa volonté pour ma vie c’est me placer directement sous l’autorité de Jésus!
a)   Recevez mes instructions
 
Charles Stanley a dit : «Faire confiance à Jésus-Christ notre Sauveur nous encourage à apprendre de lui. À mesure que nous remplissons notre esprit de ses paroles et que nous prenons du temps avec Lui, notre foi et notre confiance grandissent. Son joug devient aisé, et sa volonté fait vraiment notre joie. Quand nous savons que nous n’aurons jamais plus à porter seuls notre fardeau, il devient plus léger. Que perdez-vous en venant à Jésus, en prenant son joug et en apprenant de lui? Rien, sinon votre épuisement, votre stress et votre angoisse.»
 
b)   Je suis doux et humble de cœur
 
Donc, peu importe la nature de ton fardeau, de ta charge émotionnelle, peu importe l’intensité de ta douleur intérieure, tu peux venir à Lui ce matin  pour trouver du repos pour vos âmes ! Jésus te dit qu’il est doux et humble de cœur !
Jésus a dit …mon joug est doux, et mon fardeau léger
J’aimerai terminer avec cet article du commentaire «Plaire au Seigneur» pour appuyer les paroles de Jésus!
Certains chrétiens se condamnent eux-mêmes aux travaux forcés spirituels ; ils ne font jamais assez d’efforts pour satisfaire Dieu qu’ils considèrent comme très exigeant. Ils sont sensibles aussi à l’opinion des autres. Ils empilent les devoirs et les interdits et sont « retenus sous un joug de servitude » (#Ga 5:1). Ils ont une apparence de sagesse et d’humilité, mais ces règles ne servent qu’à satisfaire des désirs humains (#Col 2:23). Malgré leurs efforts : échec complet. Il s’y ajoute du stress et un fort sentiment de culpabilité, qui peut aller jusqu’à la dépression.
   Celui qui prend conscience de l’un ou l’autre de ces symptômes peut guérir par une « reprogrammation » intérieure : venir à Jésus, qui « nous a placés dans la liberté en nous affranchissant » (#Ga 5:1). Apprendre de lui. Prendre son joug. Le joug est ce morceau de bois mis sur le cou de deux bêtes de somme pour les obliger à tirer la charrue dans la même direction. Mais comment est le joug du Seigneur ? Taillé sur mesure, ajusté à ta personnalité. Qui le porte avec toi ? Jésus lui-même ! Le Maître et le disciple d’un même pas ! Sa patience, sa tendresse sont infinies. « Ma grâce te suffit » (#2Co 12:9).
   En grandissant dans la grâce du Dieu de toute grâce, en laissant l’amour du Seigneur grandir en toi tu guériras peu à peu. Comme ta croissance a été longue et progressive, ta guérison le sera aussi. L’amour de Dieu ne repose pas sur tes sentiments (que tu le sentes ou non, Dieu t’aime), ni sur tes efforts (même si tu travailles pour lui à en tomber malade, il ne t’aimera pas plus), ni même sur ton amour pour lui (Il nous a aimés le premier)

Crois seulement que son amour pour toi est inébranlable et éternel. Et tu pourras t’exclamer, avec l’apôtre : « Par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis ; et sa grâce envers moi n’a pas été vaine… » (#1Co 15:10). C’est cela, le vrai repos !

C’est en présence de Jésus que nos situations, nos problèmes, nos blessures et ce qui nous écrasent prennent une tout autre tournure!

Viens à Jésus aujourd’hui!

    Nous contacter



     828 7e avenue

     Senneterre, Qc

     J0Y 2M0

     (819)737-8335

     bonnenouvelle@senneterre.org

Visiteurs

     Copyright EBN 2018