Église Bonne Nouvelle

Devenir des parents, tout un défi !

Par Luc Desjardins


Capture d'écran 2019-05-26 08.38.12

Devenir des parents, tout un défi !


Éphésiens 6:4 « Vous, les parents (les papas et les mamans), n’exaspérez pas vos enfants par une sévérité excessive afin qu’ils ne conçoivent pas d’amers ressentiments contre vous. Éduquez-les comme le Seigneur nous éduque, en vous inspirant de ses conseils pour les avertir et les reprendre. Élevez-les dans une discipline aimante que le Seigneur puisse approuver. » Transcription Parole vivante
Êtres parents dans ce 21
e siècle, c’est vraiment un défi! C’est un peu comme devenir des pilotes de ligne ou des contrôleurs aériens sans aucune formation ni préparation au point de départ! Il n’y a pas de guide de l'utilisateur adapté pour jouer ce rôle-là. Nous apprenons sur le tas et bien souvent nous transmettons à nos enfants ce que nos propres parents nous ont transmis. Parfois nous entendons une multitude de conseils parfois déconnectés de la réalité ou contradictoires recueillis sur internet ou au travers du dernier «bestseller» (après la Bible) qui traite sur le sujet!
Heureusement que Dieu, notre Papa céleste, sera toujours là pour nous aider dans cette mission périlleuse du rôle de parents (que nous regardons parfois comme humainement impossible, tout dépendant où nous en sommes rendu dans le processus parental).
Un papa a dit un jour : Être parent est l’une des activités de la vie les plus gratifiantes, mais aussi, l’une des plus exigeantes. C’est pourquoi :
Ce matin, j’aimerai regarder avec vous certaines règles chez les parents où les enfants grandissent et se développent sainement dans un contexte d’amour imprégné de la grâce de Jésus-Christ.

1.
 Ce n’est pas nécessaire d’être des super parents pour être des parents super, ou en tout cas pour aider nos enfants à grandir d’une façon équilibrée et d’accomplir la destinée que Dieu a prévu pour eux. 
Nos enfants ont besoin de voir des parents normaux devant eux (qui s’appuient sur la grâce et l’amour de Jésus) et non des parents qui essaient de se cacher derrière une façade de perfection super spirituelle.
Restez vous-mêmes. Vos enfants ont juste besoin de vous voir vivre en mode (processus parental continuel) et être vous-mêmes dans l’humilité. Ça va leur enseigner qu’eux aussi ont besoin de dépendre de Dieu et de sa grâce, puisqu’ils vous voient dépendre de Lui!

2
Le temps passé à les prendre, les câliner, les embrasser, rire, jouer et pleurer avec eux sera incontestablement le meilleur investissement dans la banque émotionnelle de leur cœur.
Aucun de nous n’est trop important pour ne pas consacrer à nos enfants le temps qu’ils ont besoin d’être avec nous. À chacun de nous de se laisser inspirer pour « passer du temps précieux» avec nos enfants, ensemble ou individuellement.
Les bébelles ne sont pas des valeurs éternelles et ne rempliront jamais le vide émotionnel du cœur de nos enfants (ou de nos petits enfants).

3.
 Pas besoin de donner l’impression de tout savoir sur les mystères de l’univers pour leur permettre d’atteindre leur plein potentiel (ou leur destinée). 
Je crois qu’il s’agit simplement de les accompagner dans chacune des phases de leur développement, de grandir avec eux, d’apprendre à cerner leur personnalité,
de les aider à corriger les traits de caractère excessifs, d’être sensible et à l’écoute de ce qu’ils vivent. Enfin, de cheminer avec eux dans leur apprentissage de la vie, d’avoir l’humilité de leur dire : « Oh ça! Je n’en ai aucune idée», ou « N’aie pas peur », ou « Je t’aime » même si il vient d’en faire une capable, ou de leur dire « Oui » aussi souvent que possible et de leur dire« Non » avec amour et fermeté, aussi souvent quand c’est nécessaire.
Nous ne savons pas qu’est-ce que va devenir notre enfant quand il sera adulte. Dieu est le seul qui connaît parfaitement son avenir, ses dons, ses talents, son appel, ses faiblesses, etc.
C’est pourquoi il est extrêmement important de résister à la tentation d’en faire un clone de nous-mêmes. Dieu l’a créé pour un but précis. Comme parents, nous sommes là (en principe) pour l’aider à
devenir lui-même par la grâce de Dieu comme des agents formateurs pour nos enfants.

Le Proverbes 22:6 Éduque l’enfant d’après la voie qu’il doit suivre! Même quand il sera vieux, il ne s’en écartera pas.

Le théologien William MacDonald a donné cet excellent commentaire sur ce verset :
« Suzanne Wesley, la mère de Charles, de John et de 15 autres enfants, suivit les règles suivantes dans leur éducation : (1) Soumettre la volonté propre de l’enfant et agir de concert avec Dieu pour le salut de son âme. (2) Lui enseigner à prier dès qu’il sait parler. (3) Ne pas lui donner ce qu’il réclame, mais seulement ce qui est bon pour lui et s’il le demande poliment. (4) Interdire le mensonge, ne pas punir une faute confessée spontanément, mais ne jamais passer sous silence un acte rebelle et coupable. (5) Féliciter et récompenser un bon comportement. (6) Tenir toutes les promesses faites à l’enfant. »
Proverbes 29:15 Les punitions et les réprimandes donnent de la sagesse ; un enfant livré à lui-même fait la honte de sa mère. Bfc
Pierre Potvin Ph.D parle du « …défi d’établir des règles, des limites et des conséquences en étant constant. Vivre en société, grandir, se développer et s’épanouir pour des enfants et des adolescents, demande de grandir dans un environnement qui offre un cadre avec certaines libertés, mais également des limites et des conséquences lorsque ces « règles » ne sont pas respectées. C’est très clair au niveau de la recherche sur les styles parentaux. Les deux types de styles qui nuisent au développement des enfants et des adolescents ce sont le style « permissif » (peu ou pas de règle – peu ou pas de conséquence) et le style « autoritaire » (trop de règles, rigidité et obéissance sans esprit critique). Le style idéal est un équilibre entre les deux autres styles. »
(
Les parents toxiques qui étouffent leurs enfants).
« Aimer notre enfant c’est accepter de lui déplaire pour un temps, de mettre des limites et d’appliquer des conséquences, lorsque c’est nécessaire.
Source : http://pierrepotvin.com/wp/index.php/2016/04/22/etre-parent-aujourdhui-tout-un-defi/
D’autre part, « Le proverbe 22 :6 peut aussi être compris comme un encouragement adressé aux parents de former l’enfant conformément à ses talents naturels et ne pas le forcer à choisir un métier pour lequel il n’a aucune prédisposition naturelle… ce proverbe enseigne le respect de l’individualité et de la vocation de l’enfant…» William MacDonald
4. Être attentif à ce que qui préoccupe mon enfant, ce qu’il vit à l’école, quel que soit son âge. « Comment a été ta journée ? » « Qu’est-ce que tu appris d’intéressant (ou que tu as trouvés plate) ou difficile aujourd’hui ? C’est bien d’établir et garder un bon contact avec ses enseignants. Beaucoup de parents se plaignent de voir l’école refléter la mentalité de la société, mais « mieux vaut allumer une chandelle que maudire les ténèbres ».
En étant des parents constructifs et respectueux dans le suivi de leur éducation, nous sommes déjà et encore en train d’enseigner nos enfants par notre exemple et notre attitude.
Combien il est important de se rappeler que nos enfants oublieront probablement toutes nos belles théories et nos réprimandes justifiées, mais
qu’ils seront graduellement façonnés par notre exemple, notre comportement, notre attitude, pour le meilleur et pour le pire.


5. D’autre part, soyons des exemples afin de les préparer pour leur futur mariage dès leur plus jeune âge… en vous traitant l’un l’autre avec respect, attention (avec plaisir, chérie, je vais t’aider à essuyer la vaisselle et je vais laver le plancher et sortir les poubelles, changer la couche de la petite dernière) pendant que votre enfant vous regarde.
Il y a de l’écoute, de l’entraide mutuelle appliquée d’une façon concrète. Quoi de plus rassurant, sécurisant et formateur pour des enfants (et des ados) que de voir leurs parents mettre en pratique ces choses et aussi de se donner des ti becs de temps en temps et tendrement ?
Un père c'est important, une mère c'est important, mais le plus important, c'est que… un enfant c'est aussi important !

6. Leur apprendre à prier en le pratiquant nous-mêmes d’une façon naturelle, spontanément, fréquemment et avec humilité — à table, au départ pour l’école, face à une mauvaise nouvelle, à un bobo mineur ou devant un problème majeur ; en pratiquant et en cultivant une profonde reconnaissance envers Dieu. « Ce que l’enfant dit, il l’avait entendu, chez lui » dit un proverbe africain. Les rendez-vous en famille autour des récits et des principes de la Bible (adapté selon l’âge des enfants), c'est fondamental.

7.
 Finalement, quand ils quittent le nid familial, toujours se rappeler qu’il faut les laisser voler de leurs propres ailes.
Garder toujours votre porte ouverte, mais aussi, laissez un peu de distance. Laissez-les vivre leurs vies familiales et surtout mêlez-vous de vos affaires!
Nous sommes tous engagés dans un processus continuel! Nous n’arrêtons jamais d’apprendre.
Votre cheminement en tant que parents est infiniment plus important que la perfection. D’autre part, ne laissez jamais vos imperfections devenir un prétexte pour excuser la médiocrité, recherchez toujours l’excellence. Avec la prière, l’aide et la grâce de Dieu, vous pouvez accomplir au-delà de ce que vous pouvez vous imaginer.
Je vous le dis franchement, si c’était à refaire, j’essaierais de mieux faire, de prier plus pour mes enfants, mais je refuse de vivre dans les regrets et les remords.
Quelqu’un a dit :
« Le passé est dépassé et le présent est un présent. C’est aujourd’hui le temps d’aimer, d’écouter, d’être présent, patient et attentionné envers nos enfants pendant qu’il en est temps et quel que soit leur âge. Nous leur lèguerons ainsi le meilleur des héritages ! »
J’aimerai terminer avec ceci :
Un père chrétien a déclaré un jour :
«Ainsi, pas de recettes pour élever nos enfants ! Mais vivre nous-mêmes près du Seigneur pour être gardés de tout orgueil… et conduits par l’amour pour le Seigneur.
Rappelez-vous que les enfants, tout comme les parents, ne sont pas parfaits ; il est normal qu’ils commettent des erreurs. Avec constance, amour et patience, continuez avec vos enseignements ; vous verrez sans aucun doute ces signes de maturité et de responsabilité grandir chez vos enfants.
En tant que parent responsable
, votre but ultime est celui de modeler les comportements et les valeurs que vous aimeriez voir chez vos enfants, comme aimer Dieu, prendre soin des autres, être patients, gentils et productifs. Le caractère doit être aussi montré, pas seulement appris en théorie. Soyez donc un bon exemple pour vos enfants

Basé sur la Bible et en partie sur un texte de Dominique Ourlin sur le site Focus famille.

    Nous contacter



     827 7e avenue

     Senneterre, Qc

     J0Y 2M0

     (819)737-8335

     bonnenouvelle@senneterre.org

Visiteurs

     Copyright EBN 2018